Categories
Blockchain DeFi Innovation

Le guide complet du débutant à la finance décentralisée (DeFi)

Qu’est-ce que la finance décentralisée (DeFi) ?

Plus précisément, le terme Finance décentralisée peut faire référence à un mouvement visant à créer un écosystème de services financiers open source, sans autorisation et transparent, mis à la disposition de tous et fonctionnant sans autorité centrale. Les utilisateurs conserveraient le contrôle total de leurs actifs et interagiraient avec cet écosystème par le biais d’applications décentralisées (dapps) peer-to-peer (P2P).
L’avantage principal de la DeFi est l’accès facile aux services financiers, en particulier pour ceux qui sont isolés du système financier actuel. Un autre avantage potentiel de la DeFi est la structure modulaire sur laquelle elle repose : les applications DeFi interopérables sur les blockchains publiques créent potentiellement de nouveaux marchés financiers, produits et services.

Cet article propose une présentation approfondie de la DeFi, ses applications potentielles, ses promesses, ses limites, et plus encore.

Quels sont les principaux avantages de la DeFi ?

La finance traditionnelle s’appuie sur des institutions telles que les banques, qui servent d’intermédiaires, et sur les tribunaux, qui assurent la médiation.

Les applications DeFi n’ont pas besoin d’intermédiaires ou de médiateurs. Le code spécifie la résolution de tout litige possible, et les utilisateurs gardent le contrôle de leurs fonds à tout moment. Cela réduit les coûts liés à la fourniture et à l’utilisation de ces produits et permet de mettre en place un système financier plus fluide.

Alors que ces nouveaux services financiers sont déployés en plus des blockchains, les points de défaillance uniques sont éliminés. Les données sont enregistrées sur la blockchain et réparties sur des milliers de nœuds, ce qui complique la censure ou l’arrêt potentiel d’un service.

Comme les frameworks des applications DeFi peuvent être créés à l’avance, le déploiement devient beaucoup moins compliqué et beaucoup plus sûr.

Un autre avantage important d’un tel écosystème ouvert est la facilité d’accès pour les personnes qui, autrement, n’auraient accès à aucun service financier. Étant donné que le système financier traditionnel repose sur la réalisation de bénéfices par les intermédiaires, leurs services sont généralement absents des lieux où vivent des communautés à faibles revenus. Cependant, avec la DeFi, les coûts sont considérablement réduits et les individus à faible revenus peuvent également bénéficier d’un plus large éventail de services financiers.

Quels sont les cas d’utilisation potentiels de la DeFi ?

Emprunter et prêter

Les protocoles de prêt ouverts sont l’un des types d’applications les plus populaires faisant partie de l’écosystème DeFi. Les emprunts et prêts ouverts et décentralisés présentent de nombreux avantages par rapport au système de crédit traditionnel. Il s’agit notamment du règlement instantané des transactions, de la possibilité de garantir les actifs numériques, de l’absence des vérifications avant l’accord de crédit et d’une éventuelle normalisation à l’avenir.

Étant donné que ces services de prêt reposent sur des blockchains publiques, ils minimisent la confiance nécessaire et bénéficient des méthodes de vérification cryptographiques. Les places de marché d’emprunt sur la blockchain réduisent les risques de contrepartie, rendent l’emprunt et les prêts moins chers, plus rapides et accessibles à plus de personnes.

Services bancaires monétaires

Comme les applications DeFi sont, par définition, des applications financières, les services bancaires monétaires constituent un cas d’utilisation évident pour elles. On citera par exemple l’émission de stablecoins, de crédits hypothécaires et d’assurances.

Alors que l’industrie de la blockchain arrive à maturité, l’accent est mis sur la création de stablecoins. Il s’agit d’un type de cryptoactif généralement associé à un actif réel, mais qui peut être transféré en toute simplicité dans le monde numérique. Les prix des cryptomonnaies pouvant parfois fluctuer rapidement, les stablecoins décentralisés peuvent être adoptés pour une utilisation quotidienne, car il s’agit d’espèces numériques non émises ou contrôlées par une autorité centrale.

En grande partie en raison du nombre d’intermédiaires devant être impliqués, le processus d’obtention d’un prêt immobilier est coûteux et chronophage. Avec l’utilisation de smart contracts, les frais de souscription et juridiques peuvent être considérablement réduits.

L’assurance sur la blockchain pourrait éliminer le besoin d’intermédiaires et permettre la répartition du risque entre de nombreux participants. Cela peut entraîner des coûts inférieurs tout en maintenant la même qualité de service.

Places de marché décentralisées

Cette catégorie d’applications peut être difficile à évaluer, car c’est le segment de la DeFi qui donne le plus grand potentiel à l’innovation financière.

D’ailleurs, certaines des applications DeFi les plus importantes sont les échanges décentralisés (DEX). Ces plateformes permettent aux utilisateurs d’échanger des actifs numériques sans avoir recours à un intermédiaire de confiance (l’exchange) pour conserver leurs fonds. Les trades sont effectués directement entre les portefeuilles des utilisateurs à l’aide de smart contracts.

Vu qu’ils nécessitent beaucoup moins de travail de maintenance, les exchanges décentralisés ont généralement des frais de transaction moins élevés que les exchanges centralisés.

La technologie blockchain peut également être utilisée pour émettre et permettre la propriété d’un large éventail d’instruments financiers conventionnels. Ces applications fonctionneraient de manière décentralisée, sans dépositaires et en éliminant les points de défaillance.

Les plateformes d’émission de tokens financiers, par exemple, peuvent fournir les outils et les ressources nécessaires aux émetteurs pour lancer des titres tokenisés sur la blockchain avec des paramètres personnalisables.

D’autres projets peuvent permettre la création de dérivés, d’actifs synthétiques, de marchés de prévision décentralisés, et bien plus encore.

Quel est le rôle des smart contracts dans la DeFi ?

La plupart des applications existantes et potentielles de la finance décentralisée impliquent la création et l’exécution de smart contracts. Alors qu’un contrat habituel utilise une terminologie juridique pour spécifier les termes de la relation entre les entités qui concluent le contrat, un smart contract utilise un code informatique.

Comme leurs conditions sont écrites dans le code informatique, les smart contracts ont également la capacité unique d’appliquer ces conditions via le code informatique. Cela permet l’exécution et l’automatisation fiables d’un grand nombre de processus qui nécessitent actuellement une supervision manuelle.

L’utilisation de smart contracts est plus rapide, plus facile et réduit les risques pour les deux parties. Mais ces derniers introduisent également de nouveaux types de risques. Vu que le code informatique est susceptible de présenter des bogues et des vulnérabilités, la valeur et les informations confidentielles enfermées dans les smart contracts sont en danger.

Quels sont les défis auxquels la DeFi est confrontée ?

Quelle est la différence entre la DeFi et l’Open Banking ?

L’open banking fait référence à un système bancaire dans lequel des fournisseurs de services financiers tiers bénéficient d’un accès sécurisé aux données financières via des API. Cela permet de mettre en réseau les comptes et les données entre les banques et les institutions financières non bancaires. Essentiellement, elle permet l’existence de nouveaux types de produits et de services au sein du système financier traditionnel.

La DeFi, en revanche, propose un système financier entièrement nouveau, indépendant de l’infrastructure actuelle. La DeFi est parfois également appelé « open finance ».

Par exemple, l’open banking pourrait permettre la gestion de tous les instruments financiers traditionnels via une seule application en puisant les données de plusieurs banques et institutions de manière sécurisée.

En revanche, la finance décentralisée pourrait permettre la gestion de nouveaux instruments financiers et de nouvelles façons d’interagir avec eux.

Conclusion

La finance décentralisée se concentre sur la création de services financiers distincts du système financier et politique traditionnel. Cela permettrait un système financier plus ouvert et pourrait potentiellement empêcher les précédents de censure et de discrimination dans le monde entier.

Bien qu’il s’agit d’une idée tentante, certains éléments ne bénéficie pas de la décentralisation. Il est essentiel de trouver les cas d’utilisation qui conviennent le mieux aux caractéristiques des blockchains pour construire des produits financiers ouverts utiles.

Si elle réussit à se développer à grande échelle, la DeFi enlèvera le pouvoir aux grandes organisations centralisées pour le remettre entre les mains de la communauté des logiciels libres et de l’individu. La question de savoir si cela créera un système financier plus efficace ne sera répondue que lorsque la DeFi sera prête à être adoptée par le grand public.